Vous êtes ici : Accueil Innovations médicales Bras bionique : une patiente de la Clinique Jules Verne a bénéficié de la technologie TMR

Bras bionique : une patiente de la Clinique Jules Verne a bénéficié de la technologie TMR

Première en France
Le Docteur de Keating Hart à la Clinique Jules Verne a réalisé une première médicale en France : une intervention en vue d’une pose de prothèse bionique de bras. Cette opération exceptionnelle va permettre à Priscille Deborah, amputée depuis 12 années, de bénéficier d’un bras bionique articulé grâce à la technologie TMR (Targered Muscle Reinnervation).
Cette procédure chirurgicale innovante redirige les signaux du cerveau provenant de nerfs sectionnés lors de l’amputation et permet ainsi aux patients de contrôler leurs prothèses en pensant simplement à l’action à accomplir. Utilisée aux Etats-Unis et en Europe, elle n’avait jusqu’à présent jamais été employée en France.

Cinq heures ont été nécessaires au Dr Edward de Keating Hart (chirurgien de la main et des nerfs périphériques au centre de la main de la Clinique Jules Verne) et au Dr Jérôme Pierrart (chirurgien de la main et des nerfs périphériques au centre de la main de Paris et au CHU d’Avicenne à Bobigny) pour réaliser l’intervention, qui s’est déroulée avec succès.

Faire progresser la prise en charge du handicap
Amputée des deux jambes et d’un bras suite à un « accident de la vie », la patiente : Priscille Deborah, s’est lancée il y a 5 ans dans l’aventure de la pose d’une prothèse bionique pour envisager un avenir plus autonome. Au-delà de la prouesse chirurgicale, elle souhaite partager son histoire avec le grand public pour améliorer la prise en charge du handicap en France. Une fois la rééducation bien avancée (deux années sont prévues), elle compte bien interpeller les pouvoirs publics afin que certaines prothèses soient prises en charge par l’Assurance maladie pour permettre aux personnes handicapées de retrouver un nouveau dynamisme physique et psychologique, et donc une vraie réintégration dans la société.

Consulter le Dossier de presse