Vous êtes ici : Accueil Spécialités Imagerie médicale

Imagerie médicale

Le service d’imagerie médicale implanté au sein de la Clinique Jules Verne comprend deux unités :
• La radiologie conventionnelle, interventionnelle et échographie
• L’imagerie en coupes composée d’une IRM et d’un scanner.

Les radiologues du service d’imagerie médicale appartiennent au Groupe IRIS permettant ainsi une spécialisation des activités, en particulier dans les domaines suivants : ostéo-articulaire, digestif, urologie, gynécologie-mammographie, obstétrical, pédiatrie et maxillo-facial.

Vous pouvez consulter le site du groupe IRIS en cliquant ICI.

Consultation et rendez-vous 

Cette unité vous accueille de 7h15 à 19h30 du lundi au vendredi et le samedi de 8h30 à 12h30.

Vous pouvez également contacter l’accueil des consultations en imagerie :

  • Radio échographie sénologie au 02.51.17.16.18
  • IRM au 02.51.17.16.20
  • Scanner au 02.51.17.16.16.

L’entrée des consultations

Les consultations se déroulent au sein de la Clinique Jules Verne : entrée 4.

Cliquez ICI pour consulter le plan

Actes et techniques

>>> SCANNER

C’est quoi un scanner ?
C’est une technique d’examen (aussi appelé tomodensitométrie ou TDM) qui utilise les rayons X à faible dose. Le scanner réalise une succession d’images de la zone examiné. Les images sont visualisées sur des écrans d’ordinateur sous forme de coupes. Il est possible de créer des images en 3D. L’examen est réalisé par un manipulateur de radiologie sous la responsabilité d’un médecin radiologue qui analyse les images.

Déroulement ?
Après avoir fait votre accueil auprès des secrétaires, vous êtes dirigés vers la salle d’attente. Un questionnaire vous est remis, prenez le temps de le compléter.
— CLIQUEZ : Questionnaire

L’équipe médico technique s’efforce de limiter votre attente en apportant un soin particulier pour respecter les horaires. Toutefois, il existe des imprévus qui peuvent désorganiser le planning et prolonger votre attente. Vous serez alors averti d’un éventuel retard.
Vous êtes ensuite pris en charge par un manipulateur de radiologie dans une cabine de préparation. Le manipulateur de radiologie vous indique les vêtements à retirer et vous interrogera sur le questionnaire que vous aurez renseigné. Et vous expliquera le déroulement de l’examen.
Si votre examen le nécessite, le manipulateur de radiologie vous pose un cathéter dans la veine de votre bras.
Vous êtes ensuite installé sur le lit d’examen du scanner. Le lit d’examen va se déplacer à travers l’anneau. Le produit est alors injecté. Il est très important de ne pas bouger et de ne pas respirer pendant l’acquisition des images. Le manipulateur de radiologie vous avertit à chaque fois.
Vous êtes en contact permanent avec l’équipe médical par l’intermédiaire d’un interphone incorporé dans la machine. Vous pouvez parler à tout moment.
Vous restez entre 10 à 15 minutes environ dans la salle, le cathéter est retiré. Ensuite, vous pouvez vous rhabiller.

A quoi ça sert ?
Le scanner étudie différentes parties du corps. Il recherche des anomalies qui ne sont pas visibles sur des radiographies standard, à l’échographie. Il permet de :
-Mettre en évidence des infections, une hémorragie, des kystes, des tumeurs, des ganglions.
-Localiser avec précision un organe par rapport à un autre, de définir le trajet d’un vaisseau
-Guider des ponctions d’organes profonds évitant une intervention chirurgicale.

Est-ce désagréable ?
C’est un examen rapide et indolore.
La mise en place de la perfusion n’est pas plus douloureuse qu’une simple prise de sang.
L’injection du produit de contraste : vous ressentirez dans le bras puis dans tout le corps une sensation de chaleur ce qui est tout à fait normal.

Quels sont les risques éventuels ?
-Liés aux rayons X
Aucun risque n’a été démontré chez les patients compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions précises pour limiter au minimum la zone à examiner.
Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.
— CLIQUEZ : Fiche d’information patient
-Liés à l’injection intra veineuse et aux produits de contraste
Une rougeur douloureuse au niveau de la veine dans laquelle le produit a été injecté peut s’observer. Si cela persiste, prévenez nous pour mettre en route un traitement de cette irritation. Celle-ci disparaîtra en quelques jours
Une extravasion du produit, c’est-à-dire que le produit est sorti de la veine. Un simple traitement local suffira.
Le produit peut entraîner une impression de chaleur dans tout le corps, ce qui est normal et disparaîtra rapidement.
Les nausées et vomissements sont possibles mais rares.
Des complications imprévisibles comportant un risque vital sont extrêmement rares. Il est important de prévenir l’équipe si vous avez déjà eu des réactions lors d’injection de produit de contraste.
— CLIQUEZ : Fiche d’information patient

Les résultats ?
Pendant et après l’examen, le médecin radiologue analyse les images obtenues par le scanner en tenant compte de votre dossier médical et en particulier de vos anciennes radiographies.
Ensuite, le radiologue vous pose quelques questions afin de faciliter l’interprétation des résultats. Il est important de lui signaler les interventions chirurgicales ou d’autres traitements antérieurs : des cicatrices ne sont pas toujours visibles sur la peau et peuvent être présentes à l’intérieur du corps, modifiant ainsi l’image radiologique.
Le radiologue réalise ensuite l’analyse complète des images ; celle-ci est parfois complexe. Elle prend toujours du temps (chaque examen produit un grand nombre d’images, à comparer parfois à celles de vos précédents examens).
Le radiologue rédige ensuite un compte rendu qui est joint aux images. L’ensemble peut vous être remis, mais le plus souvent, pour vous éviter une longue attente, il sera adressé directement au médecin de votre choix.

Que dois-je amener le jour du RDV ?
-Une ordonnance ou une lettre de votre médecin expliquant les motivations de l’examen. Cette lettre est indispensable : en son absence, nous ne pourrons pas réaliser l’examen.
-Vos documents médicaux et radiologiques (Compte rendu, radio, analyses biologiques,…)
-Votre carte d’assuré social : carte vitale ou attestation papier
-Un justificatif d’éventuelle prise en charge :
Attestation d’accident de travail ou maladie professionnelle
Lettre d’accord 100% ou CMU, si votre carte n’a pas été mise à jour récemment

 

>>> IRM

C’est quoi une IRM ?
Un examen d’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) est une technique d’examen qui crée des images d’une partie du corps ou des organes à l’aide d’un appareil d’imagerie médicale
Cet appareil utilise un aimant très puissant (d’où le terme magnétique) qui fait réagir un composant de notre corps qu’on appelle hydrogène. L’hydrogène est présent dans les molécules d’eau du corps humain.
Une IRM permet ainsi de réaliser une succession d’images de l’intérieur du corps. Les images sont visualisées sur un écran d’ordinateur sous forme de coupes.
L’examen est réalisé par un manipulateur de radiologie sous la responsabilité d’un médecin radiologue.
Après avoir fait votre accueil auprès des secrétaires, vous êtes dirigés vers la salle d’attente. Un questionnaire vous est remis, prenez le temps de le compléter.
— CLIQUEZ : Questionnaire IRM
L’équipe médico technique s’efforce de limiter votre attente en apportant un soin particulier pour respecter les horaires. Toutefois, il existe des imprévus qui peuvent désorganiser le planning et prolonger votre attente. Vous serez alors averti d’un éventuel retard.
Vous êtes ensuite pris en charge par un manipulateur de radiologie dans une cabine de préparation. Le manipulateur de radiologie vous indique les vêtements et objets à retirer. Il consultera le questionnaire que vous aurez renseigné et vous interrogera sur la présence éventuelle de corps étrangers métalliques (valve cardiaque, chambre implantable de neurostimulation, clips chirurgicaux,….) Et vous expliquera le déroulement de l’examen.
L’appareil comporte un aimant très puissant qui peut attirer les objets métalliques ou détériorer les cartes magnétiques. C’est pourquoi vous devez laisser au vestiaire :
-Lunettes
-Prothèse dentaire
-Prothèse auditive
-Bijoux
-Montre
-Porte-monnaie
-Clés
-Cartes magnétiques
-Téléphone portable
Si votre examen le nécessite, le manipulateur de radiologie vous pose un cathéter dans la veine de votre bras.
Vous êtes ensuite installé sur le lit d’examen de l’IRM. Le manipulateur vous installe une antenne au niveau de la localisation à explorer. Ensuite le manipulateur vous donne un casque pour diminuer le bruit de l’appareil et écouter de la musique. Vous pouvez apporter votre CD ou indiquez au manipulateur la radio que vous souhaitez écouter durant votre examen. Le bruit ressemble à celui du marteau piqueur.
Le lit d’examen va se déplacer à travers un tunnel qui est éclairé et ventilé.
Il est très important de ne pas bouger pendant l’acquisition des images. Le manipulateur de radiologie vous avertit à chaque fois.
Vous êtes en contact permanent avec l’équipe médical par l’intermédiaire d’un interphone incorporé dans la machine. Vous pouvez parler à tout moment.
Vous restez entre 20 à 40 minutes environ dans la salle, le cathéter est retiré. Ensuite, vous pouvez vous rhabiller.

A quoi ça sert ?
Le médecin radiologue est qualifié pour choisir la meilleure technique adaptée à votre cas. Le choix de cette technique par rapport à une autre dépend de ce que l’on recherche le médecin.
Une IRM permet dans certains cas de rechercher des anomalies que l’on repère moins bien avec d’autres techniques d’imagerie médicale. Elle permet une meilleure localisation des organes.
C’est une technique qui permet de bien détecter les tumeurs, une infection ou une hémorragie.

Est-ce désagréable ?
C’est un examen totalement indolore mais un peu long et désagréable à cause du bruit répétitif à l’intérieur de l’appareil.
Le produit de contraste « le gadolinium »

Quels sont les risques éventuels ?
-Lié au champ magnétique
Le champ magnétique est sans danger
-Lié à l’injection du produit de contraste
Une rougeur douloureuse au niveau de la veine dans laquelle le produit a été injecté peut s’observer. Si cela persiste, prévenez nous pour mettre en route un traitement de cette irritation. Celle-ci disparaîtra en quelques jours
Les réactions au produit de contraste sont rares.
— CLIQUEZ : Fiche d’information patient

Les résultats ?
Pendant et après l’examen, le médecin radiologue analyse les images obtenues par le scanner en tenant compte de votre dossier médical et en particulier de vos anciennes radiographies.
Ensuite, le radiologue vous pose quelques questions afin de faciliter l’interprétation des résultats. Il est important de lui signaler les interventions chirurgicales ou d’autres traitements antérieurs : des cicatrices ne sont pas toujours visibles sur la peau et peuvent être présentes à l’intérieur du corps, modifiant ainsi l’image radiologique.
Le radiologue réalise ensuite l’analyse complète des images ; celle-ci est parfois complexe. Elle prend toujours du temps (chaque examen produit un grand nombre d’images, à comparer parfois à celles de vos précédents examens).
Le radiologue rédige ensuite un compte rendu qui est joint aux images. L’ensemble peut vous être remis, mais le plus souvent, pour vous éviter une longue attente, il sera adressé directement au médecin de votre choix.

Que dois-je amener le jour du RDV ?
-Une ordonnance ou une lettre de votre médecin expliquant les motivations de l’examen. Cette lettre est indispensable : en son absence, nous ne pourrons pas réaliser l’examen.
-Vos documents médicaux et radiologiques (Compte rendu, radio, analyses biologiques,…)
-Votre carte d’assuré social : carte vitale ou attestation papier
-Un justificatif d’éventuelle prise en charge :
Attestation d’accident de travail ou maladie professionnelle
Lettre d’accord 100% ou CMU, si votre carte n’a pas été mise à jour récemment

 

>>> ECHOGRAPHIE

C’est quoi une échographie ?
Son principe consiste à appliquer une sonde (comme un stylo) contre la peau en regard de la zone à explorer. Cette sonde émet des ultrasons qui traversent les tissus puis ils sont renvoyés sous forme d’écho (comme le sonar d’un sous-marin). Ce signal une fois recueilli va être analysé par un système informatique qui retransmet en direct l’image sur un écran vidéo.
Quelle préparation ?
Le plus souvent, aucune préparation n’est nécessaire.
Parfois :
-Pour les échographies abdominales, il faut être à jeun (ne pas boire, ne pas manger, ne pas fumer 4 à 6 Heures avant l’examen)
-Pour les échographies du petit bassin, il faut avoir la vessie pleine donc boire 1 litre d’eau juste avant l’examen et se retenir d’uriner jusqu’à la fin de l’examen.

Déroulement ?
Après avoir fait votre accueil auprès des secrétaires, vous êtes dirigés vers la salle d’attente.
L’équipe médico technique s’efforce de limiter votre attente en apportant un soin particulier pour respecter les horaires. Toutefois, il existe des imprévus qui peuvent désorganiser le planning et prolonger votre attente. Vous serez alors averti d’un éventuel retard.
Vous êtes pris en charge par un médecin radiologue qui vous indiquera les vêtements à retirer.
Vous êtes ensuite installé sur un lit d’examen en position allongé. Un gel froid sera appliqué sur votre peau pour améliorer le contact de la sonde. Elle sera ensuite déplacée en regard de la zone à examiner. Le radiologue vous demandera de vous tourner, d’arrêter de respirer, gonfler les poumons. Parfois, pour une étude plus fine de certains organes (vessie, prostate, ovaires, utérus) la sonde sera introduite dans les voies naturelles (anus, vagin).
L’examen dure entre 10 et 30 minutes.
Après l’examen, on vous donnera du papier pour enlever le gel de votre peau. Vous pourrez manger et boire normalement.

A quoi ça sert ?
L’échographie permet l’étude de multiples organes de l’abdomen, du petit bassin, du cou (thyroïde, ganglions, foie, rate, pancréas, vessie, seins, organes génitaux), les ligaments et le cœur. Elle recherche des anomalies qui pourraient les atteindre (tumeurs, infections, malformations) et peut parfois guider un prélèvement en profondeur. En cours de grossesse, elle permet d’étudier la vitalité et le développement du fœtus, de dépister des anomalies ou encore déterminer le sexe de l’enfant.

Est-ce désagréable ?
Non, c’est un examen totalement indolore.

Quels sont les risques éventuels ?
Les ultras sons sont sans danger. L’échographie est un examen sans contre-indication.

Les résultats ?
Lors de votre examen, le radiologue commentera les images. Un compte rendu vous sera remis ou transmis à votre médecin traitant. Si vous repartez avec le compte rendu un temps d’attente est nécessaire pour réaliser la frappe du compte rendu.

Que dois-je amener le jour du RDV ?
-Une ordonnance ou une lettre de votre médecin expliquant les motivations de l’examen. Cette lettre est indispensable : en son absence, nous ne pourrons pas réaliser l’examen.
-Vos documents médicaux et radiologiques (Compte rendu, radio, analyses biologiques,…)
-Votre carte d’assuré social : carte vitale ou attestation papier
-Un justificatif d’éventuelle prise en charge :
Attestation d’accident de travail ou maladie professionnelle
Lettre d’accord 100% ou CMU, si votre carte n’a pas été mise à jour récemment

 

>>> MAMMOGRAPHIE

C’est quoi une mammographie ?
Une mammographie est une radiologie des seins. Elle permet d’obtenir des images de l’intérieur des seins à l’aide des rayons X.
Une mammographie peut être réalisée dans le cadre d’un dépistage du cancer du sein (mammographie de dépistage) soit en présence de symptômes (mammographie de diagnostic)

Déroulement ?
Le manipulateur en radiologie vous positionne debout, torse nu.
Pour obtenir une image de bonne qualité et voir le sein en totalité, chaque sein est successivement comprimé entre 2 plaques pour bien étaler le sein et éviter les superpositions des images (une compression insuffisante peut empêcher de voir une anomalie).
Afin de mieux examiner le sein, plusieurs clichés ou incidences (habituellement 2 par seins) sont réalisés sous différents angles.
La mammographie dure en moyenne 10 à 15 minutes.
Dans certaines conditions, notamment quand les seins sont trop denses, la mammographie est moins performante. On a recours à une échographie mammaire.

Est-ce désagréable ?
La sensation de compression du sein est désagréable pour certaines femmes, mais cela ne dure que quelques secondes. Il existe une sécurité qui limite la pression maximale du sein.

Quels sont les risques éventuels ?
-Liés aux rayons X
Aucun risque n’a été démontré chez les patients compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions précises pour limiter au minimum la zone à examiner.
Toutefois, pour les femmes enceintes, des précautions doivent être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.
— CLIQUEZ : Fiche d’information patient

A quoi ça sert ?
-Une mammographie de dépistage
La mammographie est l’examen de référence de dépistage du cancer du sein. Elle permet de mettre en évidence des cancers de petite taille, à un stade précoce, avant l’apparition de symptômes.
Cet examen peut être réalisé :
-Dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer du sein destiné aux femmes âgées de 50 à 74 ans.
-Ou à titre individuel, notamment lorsqu’une femme présente des facteurs de risque particuliers (antécédents personnels et familiaux notamment).
-Une mammographie de diagnostic
Une mammographie est réalisée lorsqu’une patiente présente des symptômes pouvant faire évoquer un cancer du sein comme un écoulement du mamelon, une rougeur de la peau, une « boule » dans le sein, …

Les résultats ?
A la fin de votre examen, le radiologue commentera les images. Un compte rendu vous sera remis ou transmis à votre médecin traitant. Si vous repartez avec le compte rendu un temps d’attente est nécessaire pour réaliser la frappe du compte rendu.
La classification ACR
La mammographie est un examen qui permet d’orienter le médecin dans son diagnostic. On utilise le système BIRADS de l’American College of Radiology (ACR) pour classer les images mammographiques en 6 catégories.
•ACR 0 : classification d’attente, quand des investigations complémentaires sont nécessaires
•ACR 1 : mammographie normale
•ACR 2 : il existe des anomalies bénignes (c’est-à-dire sans gravité) qui ne nécessitent ni surveillance ni examen complémentaire
•ACR 3 : il existe une anomalie probablement bénigne pour laquelle une surveillance à court terme (3 ou 6 mois) est conseillée
•ACR 4 : il existe une anomalie indéterminée ou suspecte
•ACR 5 : il existe une anomalie évocatrice d’un cancer
En cas d’images ACR 4 ou ACR 5, des prélèvements par biopsie percutanée sont nécessaires.

Que dois-je amener le jour du RDV ?
-Une ordonnance ou une lettre de votre médecin expliquant les motivations de l’examen. Cette lettre est indispensable : en son absence, nous ne pourrons pas réaliser l’examen.
-Vos documents médicaux et radiologiques (Compte rendu, radio, analyses biologiques,…)
-Votre carte d’assuré social : carte vitale ou attestation papier
-Un justificatif d’éventuelle prise en charge :
Attestation d’accident de travail ou maladie professionnelle
Lettre d’accord 100% ou CMU, si votre carte n’a pas été mise à jour récemment