Vous êtes ici : Accueil Chirurgie ambulatoire, une prise en charge d’avenir

Chirurgie ambulatoire, une prise en charge d’avenir

Grâce aux progrès de la chirurgie (techniques mini invasives), de l’anesthésie (médicaments à élimination rapide, techniques de lutte contre la douleur et les nausées) mais encore de l’organisation des flux des patients, la chirurgie ambulatoire est une prise en charge devenue une norme pour de nombreux types de chirurgie.

Reconnue au titre de sa prise en charge en chirurgie ambulatoire

La qualité et la sécurité d’une procédure chirurgicale ne sont pas liées à la durée de l’hébergement hospitalier. Il est reconnu que le taux d’infections nosocomiales est significativement inférieur  en chirurgie ambulatoire. Cela est particulièrement vrai à la  Clinique Jules Verne où plus de 20 000 patients annuels (soit plus de la moitié avec une progression de 7 % en 2012 et 2013)  sont opérés sur le mode ambulatoire. Cela concerne plus de 85 % des endoscopies, des cataractes, des extractions dentaires, des arthroscopies, de la chirurgie des varices, de l’ORL et de la chirurgie plastique  infantiles  mais également, et de plus en plus : les hernies, les cholécystectomies, les hystérectomies, les cures d’incontinence, la chirurgie de l’épaule et des orteils, de la cloison nasale, du sein…

Certaines techniques ambulatoires sont uniques dans le département de Loire Atlantique, comme la chirurgie de l’épaule et de l’orteil avec cathéter péri nerveux à la maison en collaboration avec l’Hospitalisation à Domicile (HAD).

La satisfaction des patients souligne la mobilisation des professionnels

A la Clinique Jules Verne la satisfaction des patients est favorisée par l’information et l’anticipation du séjour (documents, soins, ordonnances) et ce dès la consultation de chirurgie et d’anesthésie. Tout est alors mis en œuvre pour que l’organisation du parcours de soin du patient en ambulatoire soit le meilleur possible. Cela implique la réduction des temps d’attente pré opératoire, la compétence et la courtoisie du personnel, une bonne prise en charge de la douleur post opératoire, le refus de donner aux patients le sentiment d’être poussés vers la sortie. A cela s’ajoute de plus en plus souvent un suivi téléphonique la veille et le lendemain de l’intervention.

Le service ambulatoire de la  Clinique Jules Verne a été sélectionné en 2012/2013 pour une mission d’accompagnement de l’ANAP (Agence Nationale d’Amélioration de la Performance).